Aloe Vera : la reine des plantes médicinales

Il existe plus de 250 types d’aloès dans le monde. Parmi celles-ci, seule l’Aloe Vera (Aloe Barbadensis Miller) présente les meilleures caractéristiques en tant que plante médicinale en raison de sa composition biochimique. Les Grecs de l’Antiquité connaissaient déjà de nombreuses recettes pour son application et nos grands-mères l’appelaient simplement « la plante de secours ».

L’aloès peut en fait être considéré comme une petite « pharmacie » domestique : son jus guérit les coupures et les brûlures, protège contre les piqûres de moustiques et les coups de soleil, aide à traiter l’acné ou la chute des cheveux et est efficace contre les problèmes d’estomac, si vous avez mangé trop ou trop abondamment.

L’aloès est un remède miracle contre de nombreux maux et maladies, qui ne produit aucun effet secondaire. Nos ancêtres avaient besoin de la plante entière afin d’extraire le jus curatif de ses feuilles. Heureusement, vous pouvez l’acheter ou le commander en pharmacie. En fonction de la maladie, le jus est adapté à un usage interne et externe à l’état pur, sans ajouts chimiques.

Ce que contient l’Aloe Vera

L’Aloe Vera Research Institute, aux États-Unis, a étudié en profondeur la composition chimique de la plante au fil des ans. Outre les vitamines A, C et E, elle contient surtout un pourcentage élevé de divers acides aminés, si importants pour la formation des protéines et pour la structure des protéines. Certains d’entre eux doivent être fournis par l’alimentation, bien qu’ils soient en partie produits par votre corps. A ce groupe appartient l’acide aminé lysine, que l’Aloe vera contient en forte concentration, ainsi que l’arginine et la méthionine.

Voici les acides aminés contenus dans l’Aloe Vera, qui sont si importants pour votre santé

  • Alanine
  • Arginine
  • Acide aspartique
  • Acide glutamique
  • Glycine
  • Istidina
  • Lisina
  • Méthionine
  • Proline
  • Serina
  • Tirosina
  • La composition minérale est également intéressante
  • Calcium 18,6 mg/l
  • Carbonate de potassium 31,4 mg/l
  • Ferro 44,0 mg/l
  • Manganèse 4,5 mg/l
  • Magnésium 3,1 mg/l
  • Sodium 12,7 mg/l
  • Zinc 1,7 mg/l

L’aloès contient précisément ces substances qui s’avèrent très importantes pour le bon fonctionnement du système immunitaire, car elles le renforcent.

Aloe Vera pour renforcer le système immunitaire et l’organisme

Bien avant le développement synthétique des antibiotiques, l’effet antibactérien de l’Aloe Vera était déjà connu, ce qui en a fait la plante médicinale par excellence contre tous les types d’inflammation. Ces connaissances sont ensuite tombées dans l’oubli.

Tous les processus inflammatoires, du furoncle à la néphrite, représentent l’essentiel des maladies dont vous souffrez habituellement. Si l’on ne traite que les symptômes au lieu de la cause, même ces maladies peuvent avoir une évolution longue et difficile. Dans les inflammations, il est donc essentiel de renforcer les fonctions physiologiques de l’organisme afin d’éviter des conséquences et des dommages de grande ampleur.

L’aloès est très bien adapté à cette tâche : en usage externe, il agit comme un antibiotique, tuant les bactéries ; en usage oral, il renforce le système immunitaire de l’organisme.

Dans votre corps, il y a des cellules immunitaires qui sont responsables de la défense contre les substances étrangères dans votre corps (antigènes) et de l’élimination des cellules dégénérées. Ce système de contrôle complexe ne peut fonctionner que si les cellules de défense sont vraiment intactes. Tout déséquilibre est immédiatement ressenti, car vous devenez plus sensible aux infections bactériennes ou virales. Pour donner un exemple : il sera plus facile de tomber malade d’une grippe ou d’un trouble intestinal. Ce n’est que lorsque l’état des enzymes est parfait que votre corps peut produire suffisamment d’anticorps, car les enzymes régulent la fonction cellulaire.

C’est là que se révèle l’efficacité de l’Aloe Vera. L’aloès prête mainforte à la construction régulière des enzymes, mobilise leur activité, renforçant ainsi le système immunitaire. Rappelons que chaque drogue de synthèse provoque une intoxication plus ou moins sévère de votre organisme, perturbant ainsi le cadre enzymatique. Cela se manifeste par ce que l’on appelle les effets secondaires. L’aloès, en revanche, n’intoxique en rien l’organisme, au contraire, il le soutient directement à la base de votre santé, c’est-à-dire dans l’activité des enzymes.

Guérir la cystite de manière naturelle : avec l’aloès

Lorsque la vessie se refroidit, les germes peuvent se déposer sur la paroi de la vessie et provoquer une inflammation. Les femmes sont plus exposées à cette maladie que les hommes, car les germes peuvent pénétrer plus facilement dans la vessie en raison d’un uretère plus court. L’inflammation se caractérise par une forte pression urinaire, souvent accompagnée de fièvre. En plus de garder le bas-ventre au chaud et couvert, il est recommandé de prendre une cuillère à café de jus d’aloès 3 fois par jour, éventuellement diluée dans de l’eau chaude ou du thé.

Qu’est-ce qui peut être soigné avec l’Aloe Vera ?

Avec l’Aloe Vera, vous pouvez traiter : abrasions, maux de vieillesse, acné, acné rosacée, actinomycose, halitose, allergie aux fraises, alopécie, anémie, arythmie, artériosclérose, arthrite urique (goutte), abcès, abcès des glandes sudoripares, asthme, carence en acide gastrique, catarrhe de la cavité buccale, cataracte, kératite, cystite, cholestérol, conjonctivite, soins de la peau, purification du sang, dermomycose, dystonie neurovégétative, troubles du sinus frontal, troubles gastriques, troubles menstruels, pointes fourchues, eczéma, eczéma de contact, eczéma séborrhéique, hématome, émeralopie, hémorroïdes, érythème noueux, herpès, plaies, plaies perforantes, furoncles, gastrite, engelures, glycémie, inflammation de l’anus, hypertension, maux de dents, mastite, météorisme, mycose du pied, névrodermite, urticaire, orgelet, escarres, psoriasis, rhinite, altération de la fonction rénale, rides, coup de soleil, constipation, amygdalite, ulcère duodénal, brûlures, varices, ampoules.

Produire à la maison un excellent jus d’aloès : la recette

Si vous hésitez à utiliser des produits à l’aloès préemballés, voici quelques conseils utiles pour préparer un jus de guérison à la maison. Procurez-vous auprès de votre jardinier une plante d’Aloe Vera âgée d’au moins deux ans. L’âge idéal serait de quatre ans. La plante doit être placée dans votre appartement, dans un endroit ensoleillé. Pendant l’été, il peut rester sur le balcon. Au moment de l’utilisation, coupez l’une des feuilles inférieures avec un couteau bien aiguisé. Fendez la feuille sur sa face inférieure et pressez-en le jus. Le meilleur moyen de stockage est le verre foncé (verre brun).

Il est préférable de conserver le jus non utilisé au réfrigérateur, où il se conservera pendant quelques semaines. Pour l’application de cataplasmes, on utilise la pulpe de la feuille entière, en la séparant de la pelure extérieure dure. La pulpe est placée dans un récipient et réduite en crème avec un moulin à légumes. Cette crème peut également être conservée pendant plusieurs semaines au réfrigérateur, dans un récipient en verre foncé. Comme tous les médicaments, l’Aloe Vera ne doit être pris que dans les dosages prescrits et pour une durée maximale de deux mois. Sinon, son pouvoir thérapeutique perd de son efficacité et peut même produire l’effet inverse.

Quelles sont les vertus du CBD sur notre santé ?
Que trouve-t-on dans la composition du CBD ?